Record

Vous faites peut-être partie de ce record des ventes de 2021 !

En 2020, l’immobilier a su résister à la crise sanitaire. En 2021, le secteur a connu un record des ventes.

En 2020, l’immobilier a su résister à la crise sanitaire. En 2021, le secteur a connu un record des ventes.

Quatre facteurs peuvent expliquer cela :

Tout d’abord, la crise sanitaire a suscité de nombreux changements chez les Français et notamment un nouveau mode de vie. Quatre grands critères de recherche ont perduré en 2021 :

  • Un extérieur,
  • Un logement plus grand et adapté, notamment avec le développement du télétravail,
  • Le souhait de quitter les grandes villes pour se diriger vers des communes moins denses,
  • Disposer d’un cadre de vie vert pour pouvoir se déconnecter.

Ensuite, durant le premier confinement en 2020, les Français ont beaucoup épargné. L’épargne générée pendant les confinements et les restrictions liés à la crise sanitaire jusqu’à fin 2021, a été plus conséquente. Elle a donc fortement facilité l’obtention d’un crédit immobilier et le souhait d’investir dans la pierre.

Les taux d’intérêts proposés par les établissements bancaires ont, eux aussi, eu un rôle important dans ce record. En effet, à ce jour les taux d’intérêts afférés à un crédit immobilier sont encore très faibles, environ 1,05 %. Le confinement, l’épargne et la baisse des taux d’intérêts d’emprunt ont été des facteurs ayant favorisé l’accession à la propriété ou le souhait d’acquérir un nouveau bien.

Selon l’Actu Juridique, 1 198 000 ventes de logement ancien ont été enregistrées au cours des 12 derniers mois en France jusqu’à fin octobre 2021. Les Français ont donc estimé que l’immobilier était toujours un bon placement malgré l’augmentation des prix due à la différence entre l’offre et la demande. Nombreux sont ceux ayant investi dans l’immobilier dans le but de sécuriser leur patrimoine.

L'immobilier neuf

Selon le service des données et études statistiques (SDES), de décembre 2020 à novembre 2021, 470 000 logements ont été autorisés à la construction, soit 70 200 (+ 17,5 %) de plus qu’au cours des douze mois précédents (de décembre 2019 à novembre 2020). Dans le même temps, environ 391 800 logements ont été mis en chantier. Le niveau de l’offre de logements neufs est donc élevé.

Par rapport à 2020, le prix moyen d’un logement neuf est en hausse. Cela s’explique par la pénurie de matériaux et les nouvelles réglementations environnementales visant à améliorer le confort des habitants et à diminuer l’impact du bâtiment sur la planète. Du premier trimestre au troisième trimestre 2021, 86 693 logements neufs ont été réservés. Nous sommes dans l’attente de l’étude des réservations effectuées au quatrième trimestre 2021.

Retour à la catégorie "Actualité immobilière"