df

Le déficit foncier

Vous êtes propriétaire d’un bien loué nu (non meublé) ? Vous pouvez réduire votre fiscalité grâce au déficit foncier !

  • Défiscalisation
  • Par - Clarté Patrimoine
  • Créé le 
  • Modifié le 

Qu’est-ce que le déficit foncier ?

Pour pouvoir réaliser un déficit foncier vous devez être propriétaire d’un bien loué nu (non meublé) et opter pour le régime réel d’imposition. Le régime réel vous permet de déduire vos charges de vos revenus fonciers l’année concernée. Il faut savoir que le régime réel s’applique obligatoirement si les loyers bruts excèdent 15 000 €.

Le déficit foncier est le fait de déclarer davantage de charges que de revenus fonciers et ainsi d’avoir un résultat négatif. Il est déductible de votre revenu global et permet ainsi de diminuer le montant de votre impôt.

Le déficit foncier est reportable sur votre revenu global à hauteur de 10 700 € la première année. Dans le cas où le résultat négatif serait supérieur à 10 700 €, l’excédent est reportable sur l’ensemble de vos revenus fonciers (loyers perçus) pendant 10 ans.

dff

Le déficit foncier n’entre pas dans le montant global des niches fiscales plafonnées à 10 000 €. Il peut ainsi être cumulé avec d’autres dispositifs de défiscalisation comme le dispositif Pinel par exemple.

Quelles charges puis-je déduire ?

Un certain nombre de charges est déductible selon l’article 31 du Code Général des Impôts. Vous pouvez déduire :

     -  Les frais de gestion et d’administration du bien (concierge, frais de gestion locative, frais de syndic de copropriété)

     -  La taxe foncière du bien

     -  Les dépenses de réparation, d’entretien et d’amélioration du bien. Attention : les travaux d’agrandissement, de construction ou reconstruction ne font pas partie de ces dépenses.

     -  Les provisions pour charge

     -  L’indemnité d’éviction ou de relogement d’un locataire

     -  Les primes d’assurance (garantie loyers impayés, assurance multirisque immeuble)

     -  Les intérêts et frais d’emprunt. Attention : Ces derniers ne sont pas déductibles de votre revenu global. 

Comment déclarer ses charges ?

Vous pouvez déclarer vos charges déductibles lors de la déclaration de vos revenus fonciers sur le document CERFA n°2044. Le déficit foncier réalisé est à reporter sur le document CERFA n°2042.

Important : vous devez garder tous les justificatifs de vos charges en cas de contrôle de l’administration fiscale.

Pour être sûr de réaliser correctement votre déclaration, nous vous conseillons de vous rapprocher d’un conseiller en gestion de patrimoine. Une chose est sûre, vous pourrez compter sur l’expertise et le savoir-faire de Clarté Patrimoine. N’hésitez pas à nous contacter :  

     -  02.32.08.26.50

     -  contact@clarteimmobilier.fr

Retour à la catégorie "Défiscalisation"